Tomb Raider : Lara Croft

la belle aventurière

Jeu d’exploration et de quêtes sorti en 1996, Tomb Raider met en scène la première femme forte que le joueur peut incarner : Lara Croft. Le rôle d’explorateur-combattant était en effet réservé à une figure plus mâle, musculeuse et moustachue… Le succès est immédiat et planétaire. Dès lors, Lara Croft, dont le nom est définitivement associé à Tomb raider, apparaît dans les publicités, en couverture de magazines. C’est la première star virtuelle, qui se comporte en tant que tel.

C’est aussi un des tout premiers jeux entièrement en 3D. Il est développé par Core Design, et édité par Eidos Interactive.

Lara Croft, une aventurière britannique, est contactée par Natla Technologies pour retrouver un objet « aux pouvoirs extraordinaires » : le Scion des Atlantes. Miss Croft décide de partir à sa recherche et se rend au Pérou où elle affronte loups, ours, et même dinosaures dans une immense cité Inca. Son périple ne s’arrêtera pas là, suivront la Grèce, l’Égypte et même l’Atlantide dans ce seul jeu !

Lara Croft est conçue comme une vraie femme, dotée de mensurations plutôt avantageuses et d’un corps aux courbes idéales (les mauvaises langues disent que le jeu n’est qu’un prétexte pour sa carrière dans le mannequinat). Un gros travail de modélisation en 3D a été fait, c’est la plus humaine des héroïnes de jeu vidéo de son époque. Le panel de ses mouvements est assez complet pour ce type de jeu et offre des perspectives jusque là inexploitées. Elle saute ( de plusieurs façons), coure, marche et tire des coups de feu. Le jeu offre des espaces gigantesques tout en 3D où Lara Croft évolue avec des mouvements très humains. Les décors sont fabuleux et utilisés par Lara Croft pour avancer dans son aventure (corniches, barres,… ). Si le principe du jeu est l’exploration, des passages de combat sont disséminés et des passages de réflexion, on se retrouve de temps en temps bloqué à chercher comment on peut atteindre la sortie en hauteur !

Flash required

Nathan McCree compose la musique. Le thème principal possède un charme mystérieux, la harpe fait office de basse légère et éthérée et adopte le rythme cyclique d’une danse celte. Elle égrène ses notes et distille un charme ancien, soutenue par les voix humaines reproduites au synthétiseur. Les thèmes de combat accélèrent le rythme, mais conservent  toujours cette idée de mystère sous-jacent, en partie grâce à une utilisation parcimonieuse des instruments et des silences judicieusement placés.

Le jeu eut de nombreuses suites, dont une réédition de cette aventure initiale remise au goût du jour. Le dernier en date est plus un beat them alltype de jeu vidéo d'action où le joueur progresse en combattant plusieurs ennemis à la fois qu’un jeu d’exploration. Lara Croft apparaît aussi dans la bande dessinée, dans des romans et aussi au cinéma sous les traits d’Angelina Jolie.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Une réflexion sur « Tomb Raider : Lara Croft »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.