The Goonies

Une bande de copains intrépides

Les Goonies est un jeu vidéo disponible en 1986 sur Apple II, Commodore 64, ZX Spectrum, NES de genre action/plate-formesjeu où le héros évolue en sautant de plate-formes en plate-formes, en évitant les pièges et en combattant des ennemis, développé par Paragon Software pour DATASOFT. Il mêle action et aventure , vous contrôlez une bande de jeunes voulant sauver leur maison en échappant à l’expulsion. L’espoir renaît lorsqu’ils découvrent une carte au trésor menant à une caverne et à un vieux bateau pirate. Mais des criminels italiens sont aussi sur le coup…

Commençons par un petite rétrospective de bon aloi. The Goonies est à l’origine un film « popcorn » dont le souvenir est encore vivace chez les trentenaires biberonnés aux productions Dante/Zemeckis/Spielberg. Réalisé par Richard Donner en 1985 sur un scénario de Steven Spielberg (et surtout avec ses moyens de production), il a fait rêver nombre d’entre nous, adolescents en quête d’aventure dans le jardin, ou plus exactement ici, sous une mystérieuse maison. Scénario classique certes mais très efficace, remarquablement divertissant, avec des jeunes personnages sympathiques et pittoresques, sans vulgarité ni violence aucune. Un métrage « bon enfant » et intergénérationnel en somme, qui toucha et touche encore un large spectre de spectateurs. En bref, un Spielberg (… Donner…) comme on en fait plus aujourd’hui si ce n’est encore peut être J.J Abrams avec un film du même acabit tel Super 8 que je vous recommande fortement par ailleurs.

Le métrage

Le film met en scène un groupe de jeunes gens d’une petite ville côtière de l’Ouest Américain (dans l’Oregon) qui découvre une carte au trésor se trouvant sous une maison. Il n’en faut pas plus pour que nos aventuriers en herbe se jettent à corps perdus dans une quête à la Indiana Jones qui débute ainsi sous le foyer de la cheminée. S’ensuivent alors tous les clichés classiques que l’on peut rencontrer dans ce genre de film « teenage » des années 80. Les seules vraies anecdotes notables : la chanson du film, interprétée par Cindy Lauper (clip disponible dans la version DVD) et la participation de Joe Pantoliano (Matrix et surtout le sulfureux Bound).

Le jeu

Le jeu est sorti sur la plupart des plates-formes micro-ludiques de l’époque : Apple2, Commodore 64, CPC 464, Atari Xl/XE, ZX Spectrum, mais il n’est jamais devenu un classique pour autant. Un jeu inspiré de The Goonies a aussi existé en arcade (sous le nom de VS the Goonies) disponible sur l’émulateur MAME. Konami a également sorti un The Goonies sur MSX, mais il ne s’agit pas vraiment du même jeu (des similitudes existent toutefois). Une suite intitulée The Goonies 2 est également sortie sur NES.

Les titres Zorro et Bruce Lee, édités également par Datasoft sont de la même veine et utilisent le même principe de plate-formesjeu où le héros évolue en sautant de plate-formes en plate-formes, en évitant les pièges et en combattant des ennemis avec tableaux fixes et énigmes à la clé.

Nous savons tous que penser des adaptations de films en jeux vidéo… souvent médiocres pour ne pas dire catastrophique. Sauf qu’ici, il semblerait que l’on se trouve devant une des rares exceptions qui confirment la règle ! The Goonies le jeu, ne comporte que huit tableaux fixes, ce qui est très peu dans un jeu vidéo (même à cette époque). Cependant, la durée de vie du jeu n’en est pas amoindrie… du fait de pièges aussi nombreux et retors que ceux du film !

L’aventure commence dans la maison et se poursuit dans la cave puis dans des grottes de plus en plus profondes (comme dans le film). Chaque tableau comporte une voire plusieurs énigmes à résoudre pour pouvoir passer au suivant. De plus, il n’est pas possible d’en résoudre à l’aide d’un seul personnage… Et c’est pour cela que vous pouvez en diriger deux, (deux des ados du film) à tour de rôle (un peu comme dans Maniac Mansion mais en arcade). Ces énigmes n’étant déjà pas évidentes au départ, il faudra pour le joueur, compter avec des chauve-souris et autres bestioles à éviter en temps réel, rendant la réflexion difficile. The Goonies est un jeu qui met à rude épreuve les nerfs de n’importe quel joueur. Son seul salut viendra de la mémorisation systématique des parcours à exécuter dans un timing serré mais faisable. En effet, la jouabilité exemplaire de ce jeu faisait qu’il était difficile de décrocher. Le capital de départ de huit vies (une par tableau) contribuait également au bon dosage de la difficulté.

version Apple 2

Version C64

To conclude

The Goonies est un excellent jeu d’aventure action avec un savant dosage de stratégie que chaque joueur amateur de crispations sur le joystickmanette de jeu vidéo composée d'un manche, présente sur toutes les bornes d'arcade, opposée au joypad ou croix directionnelle utilisé par les consoles de salon. Le joystick permet de contrôler les déplacements à l'écran se doit au moins d’avoir essayé. Au même titre que le film éponyme dont il est tiré, le jeu offre un divertissement de qualité certes daté mais à l’univers unique et avec une dimension de fun que l’on pourrait croire à jamais perdue !


Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.