Tetris

le puzzle qui rend fou

Ce jeu est créé sur ordinateur en 1984 par Alexei Pajitnov, un chercheur de l’Académie des sciences de l’URSS. Nintendo parvient à acheter les droits pour lancer sa console portable, la Game Boy. Et ainsi commence l’exportation d’un des jeux les plus joués au monde. Un coup de maître pour la Game Boy !

Le principe est simple : des pièces composées de 4 carrés tombent du haut de l’écran, le joueur doit les emboîter afin de faire des lignes horizontales qui disparaissent une fois pleines. Pour ce faire, il peut tourner la pièce qui tombe et décider à quel emplacement elle ira. Il y a 7 formes différentes, le jeu s’accélère plus on fait de lignes. Chaque ligne remplie rapporte des points, si on fait disparaître plusieurs lignes en une fois, on gagne plus de points.

Si ce jeu est plus connu sous sa version Game Boy, il a été porté sur pratiquement tous les ordinateurs et consoles de jeu. On comprend très vite pourquoi cette version a été classée 4ème jeu vidéo le plus vendu. Le succès de Tetris ne repose pas sur un graphisme recherché, les propriétés de la Game Boy n’étaient pas mises à mal. La seule différence avec les autres portagesfait de transporter une application d'une plate-forme à une autre est la couleur, ici la différence de contrastes entre les formes y pallie. C’est assez simple, terriblement addictif. Commencer une partie engage le joueur et toute son attention pour un moment…

Flash required

Trois musiques différentes peuvent accompagner le joueur :

  • La première, la plus connue des trois (mais aussi l’une des musiques de jeu vidéo les plus célèbres), est une musique du folklore russe, elle représente bien le côté interminable du jeu et rappelle son origine. Elle est aussi entêtante et correspond bien au côté puzzle du jeu.
  • La seconde, composée par Hirokazu Tanaka, est une marche rapide, bien représentative de la construction et l’escalade.
  • La troisième musique est une adaptation de Jean-Sébastien Bach. Le processeur sonore imite le clavecin, le côté cyclique de la musique est accentué dans tous les cas (ce sont des cycles assez courts pour ces trois thèmes).

D’autres musiques savantes font l’économie d’une composition originale : une scène du ballet Casse-Noisette de Piotr Iliytch Tchaikovsky, et l’ouverture de Carmen de George Bizet.

Tetris est un succès énorme, copié énormément de fois, avec des ajouts. Mais le concept de base se suffit à lui-même. Il a lancé la mode pour les jeux de réflexions : Columns, Klax, Dr Mario, Puyo Puyo, Dr Robotnik mean bean’s machine, …

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.