Super Mario Bros 2

Mario présente sa famille

Paru en 1988, cette suite vient un an seulement après son illustre grand frère. C’est l’adaptation par Nintendo du jeu japonais Doki Doki Panic avec les personnages de l’univers de Mario, ce qui explique les nombreuses différences avec  Super Mario Bros premier du nom. On retrouve les deux mêmes personnages jouables (Mario et Luigi), avec en plus la princesse et Toad le champignon, l’ennemi est cette fois-ci Wart (mais Bowser n’est pas tellement différent…). Le but n’est plus de sauver la princesse, mais de sortir du rêve de Mario.

La construction des niveaux est sensiblement différente et la façon de jouer aussi. Ici plus de visites dans les égouts (ouf) et plus de visites de château en flammes (re-ouf).

Les personnages sont plus gros et plus détaillés, tout comme leurs ennemis. Mario et ses amis peuvent marcher, courir et jeter des radis et autres légumes qu’ils arrachent au sol, c’est d’ailleurs la seule façon de se débarrasser de ses ennemis, ils ne peuvent plus les aplatir en leur sautant dessus. On ne peut plus jeter de boules de feu, plus de pyromanie ! Les couleurs sont éclatantes, on utilise au mieux le nombre restreint de couleurs de la machine.

Flash required

Koji Kondo est toujours à la barre pour la musique. Comme graphiquement on visite un théâtre, c’est un rêve et ce n’est pas réel pour Mario, la musique suit le même ordre d’idée et se veut théâtrale dès l’introduction. Le tableau de choix des personnages est agrémenté d’une musique très ludique et gaie. Le thème principal est jazzy et accompagne le joueur dans une ballade joyeuse. Quand Mario passe la porte magique, le thème du premier opus se fait entendre comme un lointain souvenir pour quelques secondes. Le thème des cavernes et autres jarres est plus mystérieux et ne participe pas de l’ambiance établie des autres musiques. La musique de fin commence par une musique militaire victorieuse (on vient de battre Bowser !) et se poursuit par une petite musique légère, comme un rêve ou une berceuse, une boîte à musique, pour conclure le rêve de Mario.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.