Sonic the hedgehog 2

la boulette bleue remet le couvert !

 

On peut dire que la suite n’aura pas été attendue longtemps ! Un an après avoir pulvérisé des records de vitesse avec Sonic the hedgehog sur Megadrive, Sonic revient dans de nouvelles aventures toujours plus rapides et chatoyantes. Mais attention, le hérisson bleu n’est désormais plus seul, il est accompagné par son plus grand fan dans une aventure qui ne manque pas de piquant !…

Ce jeu de plate-formesjeu où le héros évolue en sautant de plate-formes en plate-formes, en évitant les pièges et en combattant des ennemis de 1992 a été édité et développé par Sega. Sonic the hedgeghog 2 reprend le principe du premier opus, il vous faut battre le Dr Robotnik et déjouer ses plans machiavéliques de conquête du monde… Pas de craintes d’être dépaysé, et puis pourquoi changer une recette qui marche ?

Est-ce qu’il n’y a pas plus stupide qu’un méchant qui en redemande ? Dr Robotnik (Eggman pour les intimes anglophones) reprend du service avec ses robots diaboliques dans de nouvelles contrées, mais cette fois il est à la recherche des émeraudes du chaos pour alimenter de leur énergie sa station spatiale « Death egg » (ne me demandez pas comment c’est possible pour des pierres précieuses d’être une source énergétique, ni comment on fait pour en extraire de l’énergie, moi je ne cherche plus la vraisemblance quand je sais qu’un hérisson et un renard sauvent des animaux de leurs armures robotisées …). Donc, c’est à vous qu’il incombe de sauver les petits animaux (KAWAI !) en parcourant à la vitesse de l’éclair les plaines, routes, flippers, et autres collines que vous trouverez le long de ses 11 zones, tout en devant récupérer un maximum d’anneaux. Ces anneaux sont toujours les garants de votre santé, jouant le rôle de barre de viebarre représentant l'état de santé du personnage selon son remplissage généralement par de la couleur : tant que vous en avez un vous ne pourrez pas mourir. Mais, une fois blessé, vous perdez tout vos anneaux et il vous faut vite en récupérer.

Sonic met le turbo ! Et il est suivi de près par un casse-cou, Tails le renard à 2 queues (et à plus de neuf vies si on compte le nombre de fois où il meurt !). De son vrai nom Miles Prower, ce renard vous suit comme votre ombre (ou presque) et peut être joué par un second joueur. Si Tails ne peut pas se passer de vous, il y a une raison : Sonic est son idole ! Donc ne soyez pas agacé par ce casse-pied, de toute façon il vous retrouvera toujours. Les 11 zones à traverser sont découpées en deux actes chacune, le dernier acte comprenant un bossennemi plus puissant que les autres, à battre à la fin d'un niveau ou d'un donjon en la personne du Dr Robotnik et d’une de ses machines diaboliques.

Au rayon des nouveautés, Sonic  a appris un nouveau mouvement : le spin dash, pour accélérer sur place et faire un démarrage en trombe ! Efficace au pied de montées trop difficiles à gravir ou pour se défaire d’adversaires en série.

Attention, cet épisode voit une arrivée majeure dans l’univers de Sonic : la transformation en Super Sonic. Une fois récoltées toutes les pierres précieuses dans les special stages (stages bonus) et une fois atteint les 50 anneaux dans un niveau, Sonic peut se transformer en Super Sonic, un hérisson à la crinière (fournie) jaune et enveloppé d’un halo doré. Ça vous rappelle pas quelque chose ? Non ? Même pas des supers guerriers qui s’énervent, détruisent tout et se transforment en êtres surpuissants ? Outre son aspect extérieur modifié, Super Sonic obtient de nouveaux pouvoirs, il va filer a une super vitesse et être invincible. Mais attention aux précipices tout de même, il y a des limites à l’invincibilité ! De plus, Sonic une fois transformé, un décompte commence sur le nombre d’anneaux qui diminue progressivement jusqu’à zéro. Sonic perd alors ses supers pouvoirs et doit recommencer sa chasse aux anneaux.

Flash required

Une autre nouveauté : un mode 2 joueurs pour un challenge de rapidité et de score, avec un écran partagé en deux horizontalement (ce qui assure une belle image écrasée !) qui suit chacun des joueurs. Seulement trois niveaux sont disponibles. Les special stages sont maintenant accessibles par des réverbères étoilés que l’on actionne en passant dessus. Si on a récolté plus de 50 anneaux, une petite couronne dorée apparaît pendant un temps furtif au-dessus du réverbère, il faut sauter dedans pour entrer dans le Special stage (qui permet, je le rappelle, de se procurer une des émeraudes du chaos). Le réverbère en question sert aussi de sauvegarde si on meurt dans le niveau. Le niveau du Special stage aussi a changé, Sonic ne s’y met plus en boule mais court dans ce qui ressemble à une piste de bobsleigh. Il doit récolter un certain nombre d’anneaux en un temps imparti.

Cette seconde aventure de Sonic est visuellement très proche de la précédente. L’animation est toujours fluide même en pleine vitesse de Super Sonic. Le gameplaycaractéristiques d'un jeu qui permettent de l'apprécier. Comprend la maniabilité, la facilité de prise en main, l'architecture du jeu, la jouabilité ... est toujours aussi facile (la croix pour se diriger et un bouton pour sauter), avec le rajout du spin dash qui permet des départs en trombe en bas de pentes très accidentées.

La musique est (toujours) de Masato Nakamura. Si elle est moins inspirée que dans le premier opus, elle est néanmoins très agréable et inventive. On retrouve le thème de Sonic au démarrage, rythmé et vivant. Il est repris en accéléré quand Sonic se transforme en Super Sonic et utilise une super-vitesse. Emerald hill zone est la première zone et se doit de faire une entrée brillante dans cette nouvelle aventure. On entend presque les trompettes dans la mélodie, qui acclament Sonic à la manière d’un Green hill zone du premier opus. Casino night zone a un côté plus cool, plus groovy, plus spectacle musical. Chemical plant zone n’échappe à l’image de l’usine à engrenages avec son côté répétitif qui représente les pistons qui montent et qui descendent, tout comme Metropolis zone et son urbanisme. Mystic cave zone opte pour un thème plus mystérieux et inquiétant, quand Oil ocean zone prend un ton arabisant. Sky chase zone nous fait prendre notre essor et nous fait rêver. Le Special stage a lui perdu son allure de manège pour prendre celle plus soutenue d’une course, inspirée du thème de Sonic . Wing fortress zone a une introduction majestueuse, on sent le fait qu’on est au-dessus de la terre, le thème prend ensuite un côté plus sombre, annonciateur du dernier niveau et du bossennemi plus puissant que les autres, à battre à la fin d'un niveau ou d'un donjon de fin. Death egg zone est basé sur des dissonances et la superposition de deux voix crispantes qui naturellement mettent mal à l’aise. La musique fonctionne sur des loops (boucles) très courts de 30 secondes à une minute.

Ce jeu rajoute un vrai plus et assure la continuité de Sonic , sans sortir trop des rails mis en place par le premier. C’est le jeu le plus vendu sur Megadrive. Il était compatible avec le jeu Sonic & Knuckles qui permettait de jouer avec Knuckles, un échidné rouge agressif, à la place de Sonic. Il a eu droit à son portagefait de transporter une application d'une plate-forme à une autre sur Master System et à sa version sur la petite portable couleur de Sega, la Game Gear.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.