Luigi’s mansion 2

De retour au manoir hanté

Êtes-vous dérangé par des bruits étranges au milieu de la nuit ? N’avez-vous jamais eu la chair de poule dans votre cave ou votre grenier ? Ne vous êtes-vous jamais trouvé nez-à-nez avec un revenant, un spectre, un fantôme ? Si la réponse est oui, n’attendez plus ! Décrochez votre téléphone et appelez des professionnels au 555-2368 ! S.O.S. Fantômes ! Nos spécialistes sont à votre disposition 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Là où S.O.S. Fantômes passe, les spectres trépassent ! Osez parler, nous sommes prêts à vous croire ! … Malheureusement, nos meilleures équipes sont occupées pour le moment, mais il nous reste un élément… Certes, il n’a pas pu apprendre à Casper à être plus méchant ni à Beetlejuice à cesser ses blagues de mauvais goût, et il est peut-être plus poltron que Scooby Doo et Sammy réunis… mais il a du potentiel. C’est de famille !

Dans la famille plombier moustachu, prenons le frère, l’éternel second rôle, celui auquel on pense après la fête. J’ai nommé : Luigi (bruit de trompette). Si Mario tire la couverture à lui dans toute la série, quelques faire-valoir ont eu leurs heures de gloire et leur propre jeu consacré : Donkey Kong le premier rival (Donkey Kong, Donkey Kong country …), Peach la princesse éplorée (Super princess Peach), Yoshi l’animal de compagnie (Yoshi’s island …), Wario l’antithèse (Wario land, la série Wario ware …). Luigi a commencé ses aventures paranormales sur Game cube en 2001 dans le premier épisode, Luigi’s mansion. Ce nouvel opus est sorti en 2013 sur la console portable high-tech Nintendo, la 3DS. Il est développé par la société Next Level games, à qui l’on doit quelques jeux Wii : Mario strikers charged football, Punch-outLuigi’s mansion 2 est appelé Luigi’s mansion : Dark moon aux États-Unis.

Tout commence par une nuit éclairée par un beau croissant de lune… Cette fameuse lune, appelée la lune noire (elle est violette, mais passons…), est détruite par l’affreux Roi Boo, roi des fantômes, et dispersée sur plusieurs territoires. Malheureusement, c’était elle qui garantissait une paix durable entre le monde des vivants et le monde des fantômes… Ceux-ci se déchaînent alors et notamment au manoir du Professeur K. Tastroff. Celui-ci sollicite l’aide de Luigi force Luigi à reprendre du service dans son combat contre les fantômes et esprits farceurs. Armé de son Ectoblast 5000 (comprenez aspirateur pour revenant indésirable au sens propre), du Spectroflash (lampe torche qui éblouit les fantômes) et du Révéloscope (lampe à la lumière multicolore qui fait apparaître l’invisible), Luigi devra nettoyer de ses occupants mal-intentionnés cinq demeures aux noms évocateurs (Manoir du désespoir, Tour des détours, Pendularium, Mine des mystères, Maison des collections).

Luigi’s mansion 2 n’est pas vraiment un survival horrortype de jeu vidéo où le joueur doit survivre dans un environnement peuplé de morts-vivants ou d'autres créatures surnaturelles. Des éléments scénaristiques, visuels et l'ambiance générale sont empruntés au cinéma d'horreur ! Il se situe entre le jeu d’aventure-exploration et le jeu d’action. Le jeu se découpe en niveaux (maisons) eux-mêmes divisés en missions. La plupart des missions demandent à retrouver des fantômes, ou des objets particuliers permettant de débloquer des salles inaccessibles. De nombreuses énigmes subsidiaires parsèment votre parcours et certaines sont bien compliquées, notamment la recherche de joyaux ou celle d’un fantôme Boo très bien caché dans chaque mission (les trouver ou non ne gêne pas la progression du joueur, mais les débusquer demande de la méticulosité à la limite de la psychose, un défi à la hauteur de chaque hardcore gamergros consommateur de jeu vidéo qui finit à 100% le jeu, passe énormément de temps dessus et est expérimenté … ). Le but est de retrouver les morceaux épars de la lune et les ramener au savant fou professeur. Certaines zones deviennent accessibles au fur et à mesure que vous remplissez vos objectifs. Un bossennemi plus puissant que les autres, à battre à la fin d'un niveau ou d'un donjon vous attend dans la dernière mission de chaque maison. Le professeur vous aide en vous donnant des indications via un petit appareil que possède Luigi et qui ressemble à une DS. Il lui sert pour afficher le plan de la demeure ainsi que les différents endroits où aller, et aussi de téléphone pour être joint (constamment) avec le savant fou (la sonnerie 8bit musicstyle de musique électronique inspirée, et généralement réalisée, par les consoles de jeu des années 80 ayant une architecture 8bit. Cette musique reflète les sons d'une technologie souvent considérée comme primitive ou datée, comme la Gameboy ou des synthétiseurs fait maison est vite agaçante !).

Flash required

Le gameplaycaractéristiques d'un jeu qui permettent de l'apprécier. Comprend la maniabilité, la facilité de prise en main, l'architecture du jeu, la jouabilité ... du jeu est très bien pensé et on ne s’ennuie pas tant les situations changent et sont enrichies pendant la partie. Par exemple, à un moment apparaissent des nébulosphères, sortes de globes révélés par votre Révéloscope et qui cachent certains objets, il vous faut alors les aspirer pour faire réapparaitre complètement l’objet. A un autre, il faudra arroser des graines afin de faire pousser des fleurs qui ont entre leurs pétales la clé pour ouvrir la porte ! Cela complexifie votre recherche. D’autre part les fantômes sont nombreux et différents, ayant chacun leurs particularités. Des cinématiquesphases non jouables qui mettent en place les éléments du scénario. Elles sont souvent produites en image de synthèse ponctuent les missions mettant en scène avec humour les caractères opposés de Luigi et du professeur. Qui dit 3DS dit bien évidemment 3D, et celle-ci est très bien faite, on est bluffé par la profondeur de certaines scènes (la téléportation de Luigi à travers la télévision du professeur). Le jeu a une durée de vie conséquente, certaines missions durent très longtemps. Des modes multijoueurs sont aussi disponibles afin de se confronter à ses amis, qui rajoutent encore au plaisir de ce jeu.

Un autre point omniprésent dans ce jeu : l’humour. Déjà le personnage de Luigi est une caricature à lui tout seul avec son vocabulaire italo-anglais, ses mimiques identiques à celle de son frère, ses grimaces de peur à chaque changement de situation. Il va même jusqu’à fredonner de temps en temps le thème principal, comme pour se donner du courage. Le Professeur K. Tastroff est un autre élément d’humour, on dirait qu’il prend un malin plaisir à ne pas comprendre les véritables intentions de Luigi (qui n’a aucune envie de rencontrer les fantômes) et le terrorise inconsciemment (ou sadiquement). Mais, on peut remarquer qu’il prend les fantômes pour de la rigolade, il va jusqu’à manger du pop-corn pendant vos combats contre les boss ! Les fantômes aussi sont amusants, on les surprend d’ailleurs souvent en train de jouer et de faire des blagues. Certains portent même des lunettes pour éviter d’être flashés par Luigi. Enfin, la musique et les bruitages à gogo contribuent à créer une atmosphère qui oscille entre comédie et moments de terreur…

Les compositeurs sont Chad York, Darren Radtke et Mike Peacock, déjà présents sur d’autres titres développés chez Next Level Games. La musique colle extrêmement bien au sujet et suit les pas hésitants de Luigi. C’est en effet à petit pas que certaines musiques nous entraînent, soulignant les frayeurs de Luigi et l’épouvante qui peut surgir du moindre recoin (Eerie staircase). Le thème du Professeur K. Tastroff est repris du premier épisode, par Kazumi Totaka et disséminé à travers les demeures hantées. Certains thèmes suivant même votre progression, par exemple votre ascension d’un gigantesque escalier, accélérant le tempo à chaque niveau. Les thèmes sont déclinés suivant les niveaux, joué par un piano fou dans la bibliothèque, sautillant et guilleret dans les couloirs, un autre aura un ajout de « tic-tac » pour le niveau du Pendularium, … On a vraiment une partition inventive et qui ajoute beaucoup au jeu.

Enfin, le frère de Mario ressort de son ombre. Et il semble que 2013 soit son année avec la sortie de New Super Luigi U sur Wii U. Luigi’s mansion 2 est quant à lui tout bonnement un indispensable dans la ludothèque de la 3DS tellement il est savoureux et plaisant d’y jouer. Une réussite !

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.