Gauntlet

bienvenue dans le labyrinthe

Que pouvaient faire quatre adolescents boutonneux (pas de Biactol à l’époque) du milieu des années 80, sans filles (à cause des boutons …), sans boissons alcoolisées (il est un peu tard pour en acheter), sans pouvoir rentrer en boîte de nuit (désolé, il faut être bien accompagné), sans squat où crécher (argot de l’époque) ? Direction la salle d’arcade, un endroit magique où chacun peut devenir un héros, pour peu qu’il ait de la menue monnaie ou un ami à en déposséder. Ces quatre camarades pouvaient participer de concert à un jeu vidéo les réunissant simultanément, dans une atmosphère de rivalité associative… Vous ne comprenez pas ? Lisez donc la suite…

En 1985 donc, Gauntlet apparaît sur borne d’arcade ! Ce jeu vidéo multijoueurs avant l’heure a été développé par Atari, et conçu par Ed Logg (on lui doit Asteroids, Centipede …). C’est un jeu d’action appelé hack and slashlittéralement tailler et trancher. Genre de jeu qui s'apparente au RPG, mais avec une prédominance de l'action par rapport au jeu de rôle. se déroulant dans un donjon en forme de labyrinthe. C’est le premier de ce genre, celui qui définit cette progression très carrée du « je casse du monstre », « je pille les trésors » et « je trouve la sortie ». L’univers d’heroic fantasygenre littéraire déterminé par l'utilisation de la magie ou du merveilleux dans un milieu médiéval tel que le Seigneur des anneaux ou Conan le barbare. L'utilisation de ce genre s'est généralisée aux autres domaines artistiques peuplé de monstres, de magie et de trésors s’inspire du fameux jeu de rôle Dungeons & Dragons, même si ce n’est pas le premier à le faire (ni le dernier !).

Tout commence par un choix. Qui vais-je incarner ? Thor le barbare musculeux qui taille son chemin à coup de hache ? Merlin le sorcier, puissant jeteur de sort ? Ou bien Thyra la belle valkyrie armée de son épée à deux mains ? Ou encore Questor l’elfe véloce aux flèches meurtrières ?… Attention, ce choix n’est pas à faire au hasard, chaque personnage a des caractéristiques qui lui sont propres, dont une dans laquelle il domine ses compagnons : la force au corps à corps du barbare, la vitesse de l’elfe, la constitution de l’amazone et l’attaque à distance du sorcier. Ainsi préparé, vous voilà parachuté dans l’arène. En fait d’arène, c’est un donjon habité des pires monstres qui existent à la surface de ce jeu. Il vous faut vous tailler un chemin à travers leurs armées, droit vers ce petit carré noir avec le mot exit. Ça va ? Vous n’êtes pas perdu par la complexité du scénario ? Tant mieux, parce qu’il n’y a rien d’autre ! En fait si, le chemin vers la sortie est muré, il vous faut utiliser les nombreuses clés que vous trouverez dans votre quête pour ouvrir des pans de mur amovibles.

Je vais répéter pour que ce soit bien clair et que vous ne soyez pas perdu, d’autant que certains petits malins se contentent de survoler les phrases et de seulement regarder les images ! Votre but est :

  • de rechercher des clés pour ouvrir les portes
  • de manger de la nourriture pour restaurer votre santé
  • de tuer les monstres et leur nid
  • de trouver la sortie (Exit)

Et voilà le jeu non résumé, un rien bourrin, mais complètement addictif !

Soyons honnêtes, les mécaniques du jeu diffèrent selon la version. Parlons de l’originale, celle de la borne d’arcade. Celle-ci apporte un plus au gameplaycaractéristiques d'un jeu qui permettent de l'apprécier. Comprend la maniabilité, la facilité de prise en main, l'architecture du jeu, la jouabilité ..., la notion d’urgence et de chronomètre. Dans le jeu d’arcade, la seule présence du joueur dans le donjon fait perdre des points régulièrement et inexorablement (et par conséquent la nécessité de rajouter des crédits, une vraie machine à sou !). Cette idée originale ajoute énormément au jeu, mais n’est pas reprise lors des portagesfait de transporter une application d'une plate-forme à une autre sur les autres machines. Il faut donc constamment jongler entre la chasse à la nourriture, le combat contre les monstres et la course vers la sortie. Et quand on joue à plusieurs, ça se complique… C’est donc aussi une course à la victoire contre les autres joueurs, car s’il faut aller dans la même direction, on ne peut pas partager le butin ou la nourriture. Chacun pour soi ! Des niveaux bonus permettent de renflouer ses caisses pendant quelques secondes sans se soucier des monstres.

Il n’est pas possible d’avoir plusieurs fois le même personnage (cette option sera possible dans les futurs épisodes, donnant lieu à des groupes d’elfes ou de magiciens, bien moins efficaces qu’un groupe équilibré). La version arcade n’a semble-t-il pas de fin. Le tableau des high score présente le meilleur joueur par crédit et non pas par joueur, un challenge des plus innovants pour qui veut y graver ses initiales ! Gauntlet est un des premiers jeux multijoueurs : jusqu’à quatre joueurs peuvent jouer durant la même partie en simultané. Ce qui donnait un jeu convivial, véritable pied de nez aux détracteurs du jeu vidéo qui parlent d’aliénation et d’enfermement social. Pour le coup, c’est raté !

L’ambiance heroic fantasygenre littéraire déterminé par l'utilisation de la magie ou du merveilleux dans un milieu médiéval tel que le Seigneur des anneaux ou Conan le barbare. L'utilisation de ce genre s'est généralisée aux autres domaines artistiques n’est pas due qu’aux classes de personnages, il y a aussi des monstres, présents dans toutes les versions : les fantômes, les démons, les orques, les lutins, les magiciens (souvent invisibles), un voleur et la mort qui n’est pas immortelle mais seulement sensible à la magie. Ils sortent de façon continue de générateurs, qui ont la forme de squelettes ou de huttes. Ceux-ci sont à détruire impérativement sous peine de se voir submerger par une horde de monstres ! Mais heureusement, si les ennemis vont vers le plus proche joueur, ils sont bloqués par les murs. Ils ne savent pas les contourner ! Autre élément de la fantasy : en plus de la nourriture, sont présentes des potions qui augmentent des caractéristiques ou ont des effets ravageurs… Enfin, de nombreux trésors, tout droits sortis des mines de la Moria de Tolkien, sont à récolter pour faire grimper votre score vers des sommets !

Flash required

Le jeu se déroule à la troisième personne vu du dessus, une vue pas très fréquente mais qui permet de voir tous les joueurs et leur environnement. La version arcade était impressionnante par le nombre important pour l’époque de spritesélément graphique d'un jeu en 2D, qui peut être animé et est différent du décor à l’écran. Elle a aussi fortement marquée son époque par l’importance des voix digitalisées et des phrases reconnues du type « Warrior needs food badly ». Le jeu est devenu la référence du genre, avec son gameplaycaractéristiques d'un jeu qui permettent de l'apprécier. Comprend la maniabilité, la facilité de prise en main, l'architecture du jeu, la jouabilité ... ultra-simple et sa prise en main instinctive ne nécessitant aucun didacticielprogramme informatique destiné à l'apprentissage d'un logiciel. Appelé aussi tutoriel.

La musique comporte un des thèmes les plus connus du jeu vidéo, mais pas dans sa version arcade. Hal Canon (Paperboy, Marble Madness) est le compositeur de la version NES. Song A est une composition qui imite la forme d’une toccata de style baroque, puis une version légèrement fuguée. Elle a été énormément reprise. Song B est plus moderne et conserve la notion d’urgence avec une basse rapide et une mélodie qui s’accélère. Song C quant à elle est une marche rapide mais qui porte dans son thème une mélodie labyrinthique qui perd le joueur.

De nombreuses suites ont suivies cette version avec des ajouts intéressants (Gauntlet 2). Le genre a survécu et est encore aujourd’hui très présent : Diablo 2, Sacred 2, Bastion, Torchlight, Dungeon siege, et tant d’autres qui n’auraient pas vu le jour sans Gauntlet !

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.