Double dragon

combat de jumeaux dans la rue

Double Dragon est sorti en 1987 sur borne d’arcade, il a été adapté sur NES en 1988, puis sur Master System, Game Boy, et différentes machines de l’époque. C’est un beat them alltype de jeu vidéo d'action où le joueur progresse en combattant plusieurs ennemis à la fois, jeu de combat où la progression se fait par l’élimination systématique de tous les ennemis, un vrai jeu de garçon qui veut se défouler sans taper sur des gens dans la rue ! Technos est à l’origine du jeu et Taito l’édite.

Vous incarnez Billy Lee, ou son frère jumeau Jimmy Lee dans le cas où vous jouez à deux, des experts en arts martiaux (s’ils avaient été experts en cuisine japonaise, le jeu se serait appelé « Cooking Dragon »…). La petite amie de Billy a été enlevée par un gang, les Black Warriors, et les deux frères partent la récupérer. Ils prennent le chemin du repaire du chef du gang, Willy, et en traversant la ville, les bois, une usine et le repaire secret, ils croisent la route de leurs ennemis à l’attitude très agressive,… et c’est parti pour la baston !

Alors que dans la version arcade, on peut jouer à deux simultanément, la version NES ne le permet pas et oblige chacun à jouer tour par tour. Le nombre de coup disponible est important pour l’époque et la combinaison du bouton coup de pied, du bouton coup de poing et du joystickmanette de jeu vidéo composée d'un manche, présente sur toutes les bornes d'arcade, opposée au joypad ou croix directionnelle utilisé par les consoles de salon. Le joystick permet de contrôler les déplacements à l'écran ou croix directionnelle permet des combats élaborés. De plus, le joueur peut s’aider d’éléments du jeux, tonneaux, couteaux, fouets,… ce qui est une nouveauté. Le jeu  n’est pas sur un seul plan horizontal, la profondeur est ajouté à l’écran, les héros peuvent se balader en haut et en bas de l’écran pour éviter les attaques ou pour monter sur des échelles.

Si dans la version arcade, les personnages sont grands et détaillés, ils perdent leur taille imposante dans la version NES qui manque de couleur (mais comment lui en vouloir ?). Les décors consistent en un plan incliné (le sol) indispensable pour l’effet de profondeur et un fond (les murs).

Flash required

La musique est de Kazunaka Yamane, qui composera aussi quelques suites du jeu. Elle colle au jeu de combat, rythmée et rock. On peut noter l’omniprésence d’une base rythmique, qui a du punch. Arrival of the black warriors, le thème du premier niveau, est le plus beau morceau du jeu, il fait sentir le progression du joueur pas à pas, on sent aussi une influence de la musique de Mega Man 2. Old nemesis Willy, le thème du dernier combat fait des circonvolutions pour perdre le joueur dans un sentiment de danger ambiant. La partition musicale de Double Dragon possède le charme unique de ces compositions de jeu vidéo des années 80.

De nombreux portagesfait de transporter une application d'une plate-forme à une autre sur toute sorte de console récente (Xbox, Iphone, Wii, …) ont contribué à donner ce goût de légende du jeu vidéo à ce titre. Le jeu a connu plusieurs suites, une adaptation en film (plutôt médiocre) et une adaptation en dessin animé.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.