Conan : Hall of Volta

Un jeu barbare pas barbant !

Un jeu d’action aventure pas si « barbare » qu’il n’y parait !

Conan est le grand titre de jeu de plate-formesjeu où le héros évolue en sautant de plate-formes en plate-formes, en évitant les pièges et en combattant des ennemis de 1984, année majeure dans le monde vidéo-ludique, jugez plutôt : année du crack de l’industrie du jeu vidéo avec des pertes colossales pour les firmes américaines mais aussi année de l’arrivée de deux mythes sur le marché avec la NES de Nintendo et le Macintosh d’Apple,  bref une année vraiment charnière…

Le titre Conan relève d’un genre alors très  en vogue tant sur les consoles que sur les premiers ordinateurs domestiques : le jeu écran par écran. Ceux-ci étaient tels des puzzles à franchir à la perfection, en manipulant au mieux un personnage un peu raide mais doté de nombreux mouvements. Ce jeu pourra sembler relativement court aujourd’hui — autant qu’un titre d’arcade —, mais il faut garder à l’esprit la surprise ressentie par le joueur d’alors et ses émotions à l’apparition de la moindre innovation ou d’un concept de jeu différent. Tout a bien changé depuis, l’émerveillement en moins !
De par la variété des situations et la grande difficulté des tableaux, ce titre était héroïque à plus d’un titre et notamment pour le finir !
Avant d’entrer dans le vif du sujet tel un barbare des steppes avide de combat, je vous propose maintenant en guise de hors d’œuvre un bref résumé de la légende de Conan !

La légende du grand guerrier cimmérien

On ne compte plus aujourd’hui les adaptions tout support confondu des épopées du fameux guerrier légendaire : l’homme a la claymore , l’air furibond  à la musculature puissante et qui force le respect de tous. Les adaptations furent multiples et sous diverses formes ; la part belle étant accordée à ses aventures en romans et bandes dessinées puis vinrent les adaptations cinématographiques (trois au compteur pour le moment et relativement fidèles aux écrits originaux) , une série TV de faible qualité et une série animée (Conan le conquérant) de meilleure facture mais moins ancrée dans le genre Sword and sorcerysous-genre littéraire apparenté à l'heroic fantasy. Les héros y sont musclés, violents et amoraux et la magie y est toujours maléfique. Le plus connu des héros est Conan..
Les aventures de Conan de Robert E. Howard (Conan · Conan le Cimmérien · Conan le flibustier · Conan le vagabond · Conan l’aventurier · Conan le guerrier · Conan l’usurpateur · Conan le conquérant) sont devenues en un demi-siècle le terreau fertile sur lequel repose aujourd’hui bien d’autres figures illustres du genre littéraire d’heroic fantasygenre littéraire déterminé par l'utilisation de la magie ou du merveilleux dans un milieu médiéval tel que le Seigneur des anneaux ou Conan le barbare. L'utilisation de ce genre s'est généralisée aux autres domaines artistiques.

Pour le domaine qui nous intéresse plus particulièrement, l’on compte quelques jeux inspirés de sa légende dont celui déjà sus-nommé :
* Conan sur Apple : jeu vidéo pour les tous premiers ordinateurs Apple, vendu (1984) sur une disquette 5″ ¼.
* Conan (2004) sur Windows XP, Xbox, Playstation 2 et Game Cube : jeu d’aventure-action édité par TDK Mediactive Europe.
* Conan (2007) sur Playstation 3 et Xbox 360 : édité par THQ.
* Age of Conan: Hyborian Adventures (2008) sur Windows : un jeu de rôle massivement multijoueur (MMORPGinitiales de Massively Multiplayer Online Role Playing Game, jeu de rôle massivement multijoueur. Il se joue via internet dans un univers persistant, qui évolue même sans le joueur. La coopération est généralement de mise. Les plus connus sont Ultima Online, Everquest, World of Warcraft.) sur Conan édité par la société Funcom.

Dans sa prime enfance, Conan le cimmérien était obnubilé par son corps tel un bodybuilder des temps anciens. Doté généreusement de réflexes hors du commun et d’une volonté de fer, il recherchait néanmoins le secret de l’acier mais demeurait avant tout un homme libre… il ne saura se résoudre à devenir un quelconque mercenaire et rien ni personne ne pourra l’infléchir !
Quittant son village en gravissant une montagne à main nue, il s’endurcit très vite au point de devenir le grand guerrier que l’on connait mais aussi un séducteur à la fougue légendaire.
Au péril de sa vie, Conan ira même jusqu’à combattre les géants des glaces pour le seul plaisir de leurs ravir leurs femmes ! Combattant émérite, fier guerrier, queutard aguerri, Conan n’eut de cesse de se battre toute sa vie qu’il s’agisse du combat contre le serpent du culte de Tol Sadum ou d’arracher la corne du front d’un dieu, il ne recula devant aucun défi afin de poursuivre sa soif inextinguible de conquête.
Il sera pendant un moment flibustier et ira  jusqu’à accéder au trône dans ses vieux jours mais ceci est une autre histoire…

Conan Hall of Volta, la première adaptation de Conan en  jeu vidéo


C’est un jeu d’action et de plate-formesjeu où le héros évolue en sautant de plate-formes en plate-formes, en évitant les pièges et en combattant des ennemis très performant techniquement pour son époque. Conçu par la firme Datasoft pour l’Apple II (puis porté sur Commodore 64 et Atari), il exploitait au maximum les capacités de cette machine qui bien que possédant une grande logithèque n’était pas la meilleure plateforme de jeu pour autant. Les personnages, de tailles réduites, évoluent dans un univers fourmillant de détails et de chausse-trapes. Chacun des sept niveaux présentait un challenge différent et des énigmes à résoudre. Conan se dirige assez facilement. La difficulté du jeu est savamment dosée bien que les derniers niveaux sont ardus.
Certains niveaux sont tellement riches en personnages qu’il arrivait parfois que le pauvre Apple II ait du mal à suivre en matière de rafraîchissement d’écran et l’on peut parfois noter un ralentissement du jeu… Optimisation des ressources, quand tu nous tiens… Le joueur incarne Conan, le Cimmérien, qui a pour mission de détruire Volta, qui se terre dans sa forteresse. Pour mener à bien cette aventure, vous disposez de votre agilité (Conan possède une très bonne technique de saut périlleux), d’une dizaine d’épées boomerangs ainsi que d’un allié volant. Celui-ci n’usera jamais dans ce jeu de sa claymore, fidèle épée à deux mains si l’on tient compte des nombreuses épopées du personnage. Cela s’explique en raison d’une délimitations technique et d’autre part du gameplaycaractéristiques d'un jeu qui permettent de l'apprécier. Comprend la maniabilité, la facilité de prise en main, l'architecture du jeu, la jouabilité ... particulier de ce jeu.
Le niveau de difficulté va croissant au fil des épreuves et les énigmes présentées ont alimenté grand nombre de conversation de lycée sur la meilleure manière de les résoudre. L’une des particularités de Conan est qu’un certain nombre de « bonus » se trouve éparpillé au fil des tableaux. Ces bonus ne pourront être récupérés qu’en faisant preuve d’adresse et de dextérité, un point très positif pour un jeu qui promeut avant tout l’action.
Une autre particularité, relativement amusante, est la diversité des messages qui ponctuent aléatoirement la fin d’une partie (plus précisément lorsque vous perdez votre dernière vie). Il y une certaine sagesse dans ces épitaphes.

Les 7 niveaux qui composent cette épopée  :
Niveau 1 : Le Château
Niveau 2 : Les Douves
Niveau 3 : La Caverne de Lave
Niveau 4 : Les Souterrains
Niveau 5 : La Salle aux Dragons
Niveau 6 : L’antichambre
Niveau 7 : La Forge de Volta
Quelques trucs & astuces pour vous permettre de vous replonger dans cet univers :
Niveau 1 : Ne tuez pas la chauve-souris avant d’avoir fait un tour dans l’arbre à droite.
Niveau 3 : Une franche accolade entre allié (tenter le saut périlleux).
Niveau 4 : Les diamants sont éternels et passent des niveaux.
Niveau 5 : Attention au souffle du dragon et ne vous brûlez pas les doigts.
Niveau 6 : La solution est lumineuse.
Niveau 7 : L’étoile verte porte la couleur de l’espoir.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.