Chocobo

La monture dorée

Bienvenue dans ce safari des bêtes étranges. Aujourd’hui nous allons essayer de débusquer un prédateur des plus féroces, l’ultime maillon de la chaîne alimentaire. Celui qui mange deux ou trois aliens au petit déjeuner et se cure les dents avec un os de tyrannosaure… Malheureusement, on vient de m’informer qu’il est indisponible pour le moment. Passons donc à son antithèse, le fabuleux……….. (roulement de tambour) …………….. (silence dans la salle) ………… (soupir de frustration dans le fond derrière vous) …………………. CHOCOBO !

Ne vous laissez pas berner par son apparente banalité, ce n’est pas un oiseau comme les autres. Sorte de croisement entre un poulet et une autruche, le chocobo est un animal en or, et quelquefois c’est au sens propre ! C’est au game designer Koichi Ishii que nous devons sa création, tout comme pour les fameux Mogs du bestiaire de Final Fantasy.

Le chocobo est la mascotte de Square Enix et surtout de sa série fétiche bien connue des gamerspersonnes passionnées pour les jeux vidéo du monde entier Final Fantasy, série dans laquelle il apparaît pour la première fois dans le second épisode en 1988 au Japon, sur la NES japonaise, la Famicom. Un Final Fantasy sans chocobo, c’est un peu comme une forêt sans chant d’oiseau, un chevalier sans sa monture. L’image est bien choisie car l’habitat du chocobo est le plus souvent la forêt, et il sert de monture à l’homme, le cheval étant un animal absent de la majorité des FF. Le chocobo est aussi le personnage principal dans ses propres jeux vidéos, spin-offsérie dérivée d'une autre dans laquelle on reprend soit les personnages, soit l'univers de la première de Final Fantasy.

Si le plus commun et le plus répandu a un plumage jaune, leur manteau prend de nombreuses teintes : bleu, vert, rouge, noir, marron, blanc et même doré (à différencier du jaune, notamment pour les capacités innées du volatile). Dans certains opus, la couleur détermine les capacités du chocobo : passer les cours d’eau, grimper les montagnes, nager ou voler. Le chocobo doré est généralement le chocobo ultime, qui a des capacités permettant de faire et de finir des quêtes annexes dans les RPGRole Playing game, jeu vidéo utilisant les principes du jeu de rôle. Autant vous dire que les ornithologues et les hardcore gamersgros consommateurs de jeu vidéo qui finissent à 100% le jeu, passent énormément de temps dessus et sont expérimentés se l’arrachent !

Lorsqu’ils sont utilisés comme monture de guerre, les chocobos sont protégés par une armure de métal. Ne vous méprenez pas du fait de leur aspect mignon, ce sont de bons combattants se servant de leur bec pointu et de leurs griffes acérées. Le coup de pied du chocobo est réputé pour sa vigueur ! Mais, à l’état sauvage, ils sont timides et si on les maltraite, prompts à répondre sans se laisser faire avant de s’enfuir à toute vitesse. Il est possible dans certains opus de les élever, de faire des croisements et même de les faire participer à des courses de chocobos. Ils mangent des graines, des carottes (Vomp, Zegham), des légumes (Gysahl, Pasahna, Mimett, Sylkis), du piment Ankou ou des chocolégumes.

Les chocobos sont bel et bien des animaux fantastiques et magiques. Pour preuve dans certains épisodes, ils sont appelés en invocationpouvoir permettant de faire apparaître des créatures mythiques ou des divinités pendant un combat, celles-ci aidant le joueur grâce à des capacités spéciales. Caractéristique de la série Final Fantasy entre autres au même titre que des divinités et monstres fabuleux. Leur attaque est alors furieuse sur l’adversaire !

Quelques chocobos célèbres :

  • Boko (Final Fantasy V, Final Fantasy VIII, Final Fantasy tactics)
  • Poulet (Chocobo no Fushigi na Dungeon)
  • Grochocobo (Final Fantasy II, Final Fantasy III, Final Fantasy IV, Final Fantasy V, Final Fantasy VII, Final Fantasy VIII, Final Fantasy IX)
  • Choco (Final Fantasy VII, Final Fantasy IX)
  • Chobi (Final Fantasy Unlimited, la série)
  • Chocobo (Chocobo racing, Final Fantasy Fable : Chocobo tales)

Le chocobo a son propre thème musical, composé par Nobuo Uematsu, celui-ci a été décliné dans tous les titres à chaque apparition de la bête à plumes. Si le thème est sautillant, entrainant et joyeux, il change par la suite empruntant à des styles musicaux différents (western, électro, samba, mambo, jazz,…), lui donnant des couleurs et des rythmes originaux, utilisant des instruments au timbre singulier.

Flash required

Des titres chocoboesques (c’est un adjectif proposé au prochain dictionnaire) :

  • Final Fantasy II (Famicom, 1988)
  • Final Fantasy III (Famicom, 1990)
  • Final Fantasy IV (Super Nintendo, 1991)
  • Final Fantasy V (Super Nintendo, 1992)
  • Final Fantasy VI (Super Nintendo, 1994)
  • Final Fantasy VII (Playstation, 1997)
  • Final Fantasy VIII (Playstation, 1999)
  • Final Fantasy IX (Playstation, 2000)
  • Final Fantasy X (Playstation2, 2001)
  • Final Fantasy X-2 (Playstation2, 2003)
  • Final Fantasy XI (Playstation2, 2002)
  • Final Fantasy XII (Playstation2, 2006)
  • Final Fantasy XIII (Playstation3 et Xbox360, 2010)
  • Final Fantasy XIV (Ordinateur, 2010)
  • Final Fantasy tactics (Playstation, 1997)
  • Mystic quest (Seiken Densetsu) (Super Nintendo, 1992)
  • Chocobo na Fushigi na dungeon (Playstation, 1997)
  • Chocobo’s dungeon 2 (Playstation, 1998)
  • Chocobo racing (Playstation, 1999)
  • Chocobo stallion (Playstation, 1999)
  • Dice de chocobo (Playstation, 1999)
  • Chocobo collection (compilation de Chocobo racing, Chocobo stallion et Dice de chocobo) (Playstation, 1999)
  • Hataraku chocobo (Wonderswan color, 2000)
  • Final Fantasy fables : Chocobo tales (Nintendo DS, 2006)
  • Final Fantasy Fables : Chocobo’s dungeon (Wii, 2007)
  • Chocobo panic (Ipad, 2010)

D’autres titres existent, ou même des apparitions furtives de ce rapide animal. Son nom est utilisé dans plusieurs autres jeux sans que son joli minois ne soit visible. Un objet de fable ou une chimère, en quelque sorte …

Gageons que nous verrons bientôt de nouvelles aventures de ce drôle d’oiseau, l’une des seules liaisons entre les univers de la série Final Fantasy.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.