Adventure island

Premier jeu de skateboard…

Armez-vous d’une casquette, enfilez votre plus beau slip vert et laissez vos baskets au vestiaire, vous n’en aurez pas besoin ! Vous êtes paré pour une balade dans ce jeu de plate-formesjeu où le héros évolue en sautant de plate-formes en plate-formes, en évitant les pièges et en combattant des ennemis. Il est sorti en 1992 en France sur NES. Son nom japonais, Takahashi Meijin no Bōken Jima, n’a pas été retenu, allez savoir pourquoi ?

C’est l’histoire, très originale, d’un jeune homme qui va sauver sa demoiselle en détresse des griffes d’un affreux sorcier. A la manière d’un Mario, le héros doit parcourir un monde linéaire en avançant sans relâche malgré les animaux qui empêchent sa progression. Sur son trajet, il pourra utiliser un skateboard pour aller plus vite, jeter des haches ou des bolas sur ses ennemis, …

Si ce petit bonhomme s’appelle Master Higgins chez les occidentaux, au Japon il se nomme Takahashi Meijin (Meijin veut dire maître du jeu) et existe vraiment. C’est un employé de la firme qui développe le jeu, Hudson Soft, qui fut chargé de présenter au public les nouveautés. Il a acquis une immense notoriété au Japon, telle qu’un film, un manga et toute une série de jeu furent créés à son effigie ! La légende dit qu’il serait capable de cliquer 16 fois en une seconde sur un bouton ! C’est donc lui, le petit bonhomme rondouillard d’Adventure island

Flash required

Il faut quand même dire qu’Adventure island est une copie de Wonderboy, où le héros est un jeune homme blond et non un boule à casquette ! Le jeu est très simple et convient aux plus jeunes joueurs. Les graphismes servent cette simplicité, le personnage et ses ennemis sont tout en rondeurs. Les niveaux et les graphismes sont repris du premier jeu Wonderboy. C’est un jeu très coloré, aux belles teintes, sans dégradés. Il est destiné aux enfants, on le devine aux monstres combattus (qui a peur des escargots ?).

La musique est composée par Kenzo Shiguma. Il a su tirer des mélodies simples et reconnaissables des cinq canaux audio de la console. On reconnait en influence la légèreté des musiques des îles. C’est une musique très ludique, une musique d’accompagnement sur les routes, qui permet de regarder le paysage et ne nous distrait pas de notre objectif.

Un grand nombre de suites fit marcher cette franchise.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.