8-bit invader

un immeuble rétro

Voici une petite vidéo qui nous vient de la République tchèque. Elle met en scène le travail d’étudiants en arts visuels de Uherské Hradiste, dont un certain Pavel Novak. Ceux-ci font du light lining, une technique de projection 3D sur la façade d’un immeuble. L’immeuble est avant tout modélisé, puis on projette des animations sur celui-ci. Un effet à grand spectacle qui peut être apprécié un peu partout y compris sur la facade de la Cathédrale de Chartres. Ici, un rapport avec les jeux vidéos…

Fan de retrogamingactivité qui consiste à jouer aux jeux vidéos anciens et à les collectionner ainsi que les consoles de jeu, les ordinateurs, les bornes d'arcade et les jeux électroniques, bienvenue ! C’est une ribambelle de héros 8 bitarchitecture d'un processeur des années 80, typique d'une époque et du retrogaming qui s’amuse sur cette façade, détruisant les fenêtres et se baladant dans tous les sens. Mario, du premier Super Mario bros, emprunte les canalisations et saute sur les blocs. Bomberman use de ses bombes, les lemmings descendent de leur trappe et filent vers leur destination, la barre d’Arkanoid fait rebondir sa balle destructrice, le chien de Duck hunt se moque comme à son habitude, les envahisseurs de Space invaders sont repoussés par le canon, les blocs de Tetris font perdre la partie en s’empilant jusqu’en haut, Pacman est pourchassé par les fantômes. Le tout se déroule sur une musique délicieusement chiptune musicmusique synthétisée en temps réel par la puce d'un ordinateur ou d'une console de jeu, par opposition à la musique enregistrée et retransmise. Cette musique est utilisée aujourd'hui par de nombreux DJs. Le générique de fin, quant à lui, est emprunté à Super Mario bros 2.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • Live
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.